Le mariage au Japon

Le Japon étant connu comme un pays qui respecte énormément les valeurs familiales et les traditions, la célébration d’un mariage ne fait pas exception à la règle pour se soumettre à des rituels sacrés et particuliers.

Pour les Japonais, le mariage est traditionnellement célébré suivant la religion du shintoïsme. Par la suite, même lors de l’apparition des autres religions, ils ont gardé le mariage shinto comme étant une tradition des ancêtres qu’il faut suivre et respecter. Toutefois, les jeunes Japonais ont récemment commencé à imiter les styles de mariages occidentaux pour apporter des innovations à la célébration de leur mariage, le pays étant actuellement très réceptif face aux diverses évolutions venant des pays de l’Ouest.

 

Le mariage shintoïste :

Le mariage shintoïste signifie également mariage devant les divinités pour les peuples Japonais. Une célébration qui relève de la tradition nippone, cette culture est apparu au Japon depuis l’époque Meiji, vers l’année 1868 à 1912. La cérémonie peut être différents suivants les régions et les écoles, toutefois, le principe du mariage shinto reste le même. Il est important de faire une cérémonie pour les fiançailles qui sera suivie par la cérémonie du mariage.

  • Les fiançailles traditionnelles

La cérémonie des fiançailles est également appelée Nosai no gi. Elle est effectuée entre les deux familles proches des jeunes couples. Il s’agit d’un repas permettant de faire plus ample connaissance. La cérémonie de fiançailles est surtout marquée par les cadeaux offerts aux mariés.

Par ailleurs, cette cérémonie constitue une sorte de promesse d’engagement pour le mariage. Elle reste très importante et sacrée dans la valeur traditionnelle nippone. Par ailleurs, si l’un des deux jeunes gens se rétracte après la cérémonie de fiançailles, celui ou celle qui sera délaissé peut demander un dédommagement pour les causes encourues, et il pourra recevoir légalement des dommages et intérêts.

 

  • La cérémonie du mariage

Il y a ensuite la cérémonie du mariage. A noter qu’il est obligatoire que les deux jeunes gens soient mariés civilement avant de passer à la cérémonie religieuse. Cette dernière se déroule habituellement dans un sanctuaire shinto, un lieu de culte sacré destiné pour la religion shintoïsme. La cérémonie elle-même est très sérieuse, elle est dirigée par un prêtre shinto ainsi que des Miko, des jeunes femmes qui assistent le prêtre et l’aident au service d’un sanctuaire shintoïste.

La cérémonie du mariage shinto est assistée par toute la famille et les amis proches des deux jeunes époux. Le mariage est constitué par trois étapes importantes qui sont le rituel des trois coupes, l’échange des alliances et la réception donnée pour les invités.

  • Le rituel des trois coupes

Un rituel fondamental dans la cérémonie du mariage Shinto, le rituel des trois coupes est également appelé le San San ku Do. Le rituel consiste à faire boire les mariés dans trois coupes différentes, faits en laque rouge et qui s’appellent également sakazuki. Chaque coupe contient du saké, une boisson traditionnelle sacrée pour les Japonais. C’est le futur mari qui boit en premier, il incline la tête 3 fois avant de boire un peu du contenu. Par la suite, il repasse la coupe à sa future épouse qui effectuera les mêmes gestes, et ainsi de suite pour les deux autres coupes.

Le rituel des trois coupes permet d’invoquer la chance pour les jeunes mariés. Par ailleurs, chaque coupe signifie le passé, le présent et l’avenir, et qu’à partir de ce moment, les deux personnes choisissent de partager ensemble chaque étape de leur vie, dans la joie et le malheur.

  • L’échange des vœux et des alliances

L’échange des vœux et des alliances constitue également une étape très sacré dans la cérémonie de mariage Shinto. Une pratique qui est commune aux mariages occidentaux, il s’agit du moment où chacun des deux époux passe une alliance au doigt de l’autre. Ce moment sera suivie par la lecture des vœux, préparés au préalable par une miko. Cette étape symbolise le mariage comme étant un engagement éternel que les deux époux acceptent publiquement, devant toutes leurs familles qui en sont témoins.

  • La réception pour les invités

Après la cérémonie au sanctuaire, les jeunes mariés offrent une réception pour les convives. La jeune mariée changera de tenue en troquant le kimono blanc pour un kimono aux couleurs vives. Par ailleurs, il est d’usage que les invités offrent de l’argent en guise de cadeaux aux jeunes époux. La tradition veut que la somme d’argent offert soit impaire, c’est-à-dire que le premier chiffre soit impair pour porter chance aux mariés.

 

Les traditions d’un mariage traditionnel nippon :

Durant la cérémonie d’un mariage Shinto, il existe différents rituels importants à suivre. Notamment les habillements et les cadeaux.

 

  • Les habillements :

Traditionnellement, les mariés ainsi que les invités sont habillés par des kimonos formels. Pour la mariée, elle devra porter un kimono très spécial, confectionné uniquement pour cette occasion. Il s’agit du shiromuku, également appelé une furisode. Le furisode est un kimono muni d’une manche longue. Pour une jeune mariée, il sera fait en couleur blanche, qui symbolisera la pureté et la virginité de la jeune fille. Par ailleurs, il devra être décoré par le kamon ou l’emblème de sa famille sur le dos. Sa tenue sera complétée par la ceinture Obi ainsi que les traditionnelles chaussures zori, également de couleur blanche. De plus, la mariée sera coiffée et maquillée conformément à la tradition nippone.

D’autre part, le marié est également vêtu d’un kimono traditionnel réservé pour les grandes occasions, certes beaucoup plus simple et plus sobre que celui de la jeune mariée. Pour lui, il devra porter un hakama, le pantalon kimono, assorti avec un montsuki, une veste traditionnelle dotée d’un design de kimono, également décorée par l’emblème familial.  

 

  • Les cadeaux :

Durant la cérémonie des fiançailles, les familles des mariés doivent leur offrir des cadeaux bien spécifiques. Il y a les algues qui évoquent la fertilité pour les jeunes couples, l’éventail qui leur assure un avenir riche et prospère, le chanvre qui symbolise la solidité de leur amour, le sake qui permet de garder la gentillesse et la complicité mutuelle au sein du foyer. D’autre part, les jeunes mariés reçoivent également de l’argent, de la seiche séchée, de la bonite déshydratée, ainsi qu’un coquillage Ormeau.