Les symboles du kimono

Considéré comme étant un art dans la culture japonais, le kimono est désigné comme la tenue traditionnelle, portée par toute la population nippone confondue. Une tradition bien conservée jusqu’à ce jour, le kimono renferme un symbole spécifique et sacré pour les Japonais.

Histoire du kimono :

Depuis l’époque de Heian, de 794 à 1185, les japonais ont commencé à porter des vêtements amples appelés kosode ; qui ont ensuite évolués pour offrir le premier concept du kimono, au début du XIIIème siècle.

Par la suite, le kimono est devenu un style d’habillement conçu pour être porté au quotidien. Il est réalisé en modèle de robe longue et évasée, en forme de T. Un kimono était fait suffisamment long pour couvrir jusqu’à la cheville de celui qui le porte.

Pour porter correctement un kimono, les Japonais ont choisi de porter une Obi, la ceinture traditionnelle nippone, pour tenir la robe kimono bien fermé. D’autre part, il est d’usage de mettre des chaussures traditionnelles appelées zori ou geta, quand on est habillé en kimono.

 

Le symbolisme du kimono :

Etant un habit historique et un centre d’intérêt, chaque détail est important dans la conception et le choix d’un kimono, que ce soit le tissu utilisé, les couleurs ou encore les motifs.

  • Le choix du tissu

Etant vu comme un habillement luxueux, le kimono est habituellement fait avec des tissus de qualité qui sont très valeureux. De manière générale, un kimono était confectionné principalement avec de la soie ; cependant, les japonais ont utilisé d’autres tissus comme la laine, ou encore le chanvre, pour adapter les habits suivant leur quotidien.

A noter que le Japon possède une histoire textile très riche. En effet, il est le seul pays qui offre une grande variété de tissus de soie, dont on ne peut retrouver ailleurs. Certaines régions du Japon se consacrent à la fabrication de ces précieuses étoffes en soie.

Les kimonos en soie désignent le confort et l’élégance. Ils sont portés en toutes saisons. Un habillement qui reflétait la richesse, il faut savoir qu’un kimono en soie coûtait très cher même à l’époque traditionnelle.

Il y a également les kimonos en laine, qui commençaient à devenir populaire durant la période Showa, vers l’année 1962 à 1989. Ils étaient très pratiques grâce à leur aspect assez épais pour maintenir au chaud durant l’hiver. Toutefois, n’étant pas un habillement suffisamment formel, le kimono en laine a été vite délaissé par les japonais. Actuellement, ils sont très rares, et on ne voit pratiquement plus personne qui en porte lors des cérémonies ou des fêtes traditionnelles nippones.

Et enfin, les kimonos en chanvres ont été créés pour offrir des styles de vêtements légers, plus simples et décontractés. Le tissu chanvre est généralement utilisé pour réaliser les yukatas, des kimonos de bain ou des kimonos d’été. Il est destiné au grand public car un kimono en chanvre est beaucoup plus accessible, que ce soit pour son prix ou pour son entretien.

 

  • Le symbole des couleurs

Les couleurs sont également très importantes dans le choix d’un kimono. Les habits qui comportent beaucoup de couleurs représentent les esprits des plantes.

Par ailleurs, les couleurs vifs sont associés aux diverses pratiques de la médecine traditionnelle, curative ou préventive. Ainsi, le kimono bleu, par exemple, est considéré comme étant une frayeur repoussante pour des animaux nuisibles tels que les serpents et les insectes.

Le kimono rouge signifie la richesse, le charme et la féminité, il est habituellement porté les jeunes femmes, tandis que le kimono noir est considéré comme un habit formel, idéal pour les grandes occasions, il symbolise la sagesse et l’hiver.  Il y a également la couleur blanche qui évoque la pureté et la divinité, de ce fait, un kimono blanc est plutôt réservé pour les prêtres et les événements religieux.

 

  • Le symbole des motifs

Habituellement, le kimono est composé de divers motifs et images contenant des significations particulières et complexes. On peut par exemple citer la grue, qui est l’image d’un oiseau fréquemment utilisé sur les kimonos traditionnels.

D’autre part, on pouvait également retrouver des motifs spécifiques qui se réfèrent aux jours des fêtes comme le mariage ou les festivals. Ce genre d’image est considéré comme porte-chance ou porte-bonheur.

Par ailleurs, il est à noter que la plupart des motifs arborés sur les kimonos traditionnels sont inspirés du monde naturel. En effet, on retrouvait beaucoup de kimono portant des images de fleurs, des oiseaux, des plantes typiques du Japon, ou encore des animaux légendaires.

 

Les motifs de kimono les plus populaires :

Les kimonos japonais comportent une très grande variété de motifs et d’images. Parmi les plus fréquents, on peut citer les quelques exemples suivants :

  • La tsuru ou la grue

Il s’agit d’un oiseau de bon augure, qui est censé apporter la chance et une longue vie. La grue est habituellement utilisée sur les kimonos des mariées ou pour les mariages et elle symbolise également la bonne fortune.

 

  • Le noshi

Le noshi est une image de décoration faite avec les couleurs rouge et blanche. Il ressemble au nœud que l’on voit sur les cadeaux. D’autre part, le noshi est également considéré comme un porte-bonheur et symbolise la longévité.

 

  • Le panier de fleur ou hanaguruma

Un motif qui était très tendance durant l’époque Heian, le hanaguruma est une image composée de divers bouquets de fleurs assortis suivant les quatre saisons.

 

  • Les fleurs de cerisier ou Sakura Mon

Une fleur qui symbolise l’espoir et la divinité, les japonais portaient un kimono orné de motif Sakura mon, ou fleur de cerisier principalement durant le printemps. Ils espéraient ainsi obtenir la bénédiction divine et une bonne récolte.

 

  • Houou ou phénix

Un oiseau de bon augure et légendaire, le phénix est très apprécié en matière de motif pour le kimono. Il évoque la grâce, la paix et tout simplement la joie et le bonheur.

 

  • Hiougi

Le Hiougi représente l’image d’un éventail réalisé avec du cyprès japonais appelé Hinoki. Le Hiougi est considéré comme un accessoire raffiné et élégant, dans la tradition nippone, il était utilisé par les princesses. Ainsi, cette image est associée à la figure de proue de la culture traditionnelle japonaise.  

English
English