Le hakama – le pantalon de samurai

Le peuple japonais disposait d’une culture particulière qui lui était unique en matière d’habillement. Parmi les tendances vestimentaires traditionnelles nippones, le hakama était incontournable pour accompagner les légendaires kimonos.  Le hakama également appelé le pantalon du samouraï fait partie de l’emblème culturel du Japon. Il était fréquemment utilisé pour rendre une tenue formelle, ou encore pour les sports et les arts martiaux populaires dans le pays.

 

Origine du hakama

Un style d’habillement qui a vu le jour durant l’époque Edo, vers 1600, le hakama était autrefois un vêtement destiné uniquement pour les nobles ainsi que les samouraïs ou la classe des guerriers du Japon médiéval. Le hakama faisait partie des tenues militaires japonais.

Par la suite, le hakama était adopté par toute la population, il était porté par les hommes comme les femmes, surtout à cause de son côté pratique et fonctionnel.

 

Les caractéristiques du hakama :

Le hakama est considéré comme un pantalon de samourai. Fait à partir de la soie ou du coton, suivant son usage, il est généralement réalisé avec un design large et une taille plissée. Il faut noter qu’un hakama est conçu avec sept plis, dont cinq sur le devant et deux sur l’arrière.

Il existe deux types de hakama : les umanori et les gyoto hakama. Les premiers modèles avaient des jambes divisés, tandis que le second se présentait comme la forme d’une jupe.

 

Symbole des plis :

Chaque pli sur le hakama disposait d’une signification très particulière. Une ancienne légende japonaise évoque les sept plis comme étant les symboles des vertus qui caractérisaient un samouraï d’autrefois.

Les plis sur le devant signifiaient la loyauté, la courtoisie, l’harmonie, l’affection, ainsi que la confiance et la foi. Par ailleurs, compte tenu des nombres de plis qui se trouvent sur l’avant ou l’arrière, ils pouvaient également désigner la bienveillance, la politesse, la justice, la sincérité, la piété et la fidélité.

 

Comment porter un hakama ?

Au début, le hakama était considéré comme un habit formel, il était essentiellement porté pour les occasions exceptionnelles comme les cérémonies officielles, les mariages, et les remises de diplôme.

Pour porter correctement un hakama, les femmes choisissaient des kimonos avec des couleurs vifs et des motifs assortis. Pour les hommes, le hakama était traditionnellement muni des rayures. D’autre part, il y a également le hakama blanc, qui est réservé au prêtre pour la cérémonie shinto.

Actuellement, le pantalon du samouraï est très utilisé dans la pratique des arts martiaux. Il est même devenu une tenue obligatoire.

 

Comment ranger le hakama ?

Etant un type de vêtement emblématique de la tradition nippone, il était impératif de prendre soin d’un hakama, notamment sur la façon de le ranger. Les Japonais avaient des techniques très complexes pour le plier. Ils en ont fait un rituel sacré qu’il fallait absolument maitriser. Il y avait même des cours pour l’apprendre dans des écoles qui se trouvaient au Japon.

La technique du pliage consiste à réaliser une tresse avec les lanières. Pour y arriver, il fallait plier correctement le hakama et déployer les lanières de chaque côté pour les croiser entre eux jusqu’à ce qu’ils forment entièrement des nœuds impeccables.

English
English